Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Journée de dialogue et d’interpellation de la commune de Fada : les élus (...)

Journée de dialogue et d’interpellation de la commune de Fada : les élus rendent compte aux citoyens

Le maire de la commune de Fada, Jean-Claude LOUARI, et son conseil municipal ont été face aux citoyens ce 30 juin 2020. Cet exercice, dit de dialogue et d’interpellation citoyenne (JDIC), deuxième du genre, est retransmis en direct sur les ondes des quatre radios de la commune. La tribune a permis au conseil municipal de faire le bilan de l’état de la commune pour l’année 2019, de présenter le plan d’investissement 2020 et de répondre à certaines interpellations de ses administrés.

La JDIC se veut une approche qui stimule des échanges constructifs entre les élus et le citoyen. Instituée en 2017, la JDIC est une journée de dialogue ouverte à tous les citoyens sur la gestion de la cité. « Loin d’être une simple routine, l’objectif de cette activité de redevabilité vise à renforcer la transparence dans la gestion des affaires de la commune de Fada N’Gourma, en présentant aux citoyens le bilan réel de mise en œuvre des actions inscrites dans le Plan annuel d’investissement communal (PAIC 2019), et à recueillir les appréciations et les recommandations des citoyens pour une amélioration de la réalisation du PAIC 2020 » , explique le maire.

L’édile Jean-Claude LOUARI a été l’orateur principal du jour.

Entouré du deuxième adjoint et du secrétaire général de la mairie, M. LOUARI a présenté le bilan de la gestion, exercice 2019, adoptée en session du conseil municipal deux semaines plus tôt. Ce document fait état de 1 986 719 887 F CFA perçus au titre des recettes pour 1 563 440 997 F CFA consommés en dépenses.

Des réalisations de 2019
Les réalisations du conseil municipal en 2019 couvrent principalement les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’eau et assainissement, de la coopération et de la décentralisation, des infrastructures marchandes.

Le maire a également dressé le bilan des allocations et subventions à titre social. D’une valeur de 46 309 800 F CFA, celles-ci ont servi, entre autres, à octroyer des bourses, à réaliser des causeries éducatives sur l’excision, les droits des enfants, le mariage forcé, le rapt… dans les lycées et collèges, sans oublier l’inhumation des corps trouvés dans la commune, la prise en charge des personnes malades mentales, etc.
https://civitac.org/spip.php?article1008

Recommandations fortes ont été faites dans cinq secteurs
De fortes recommandations ont été faites aux élus à l’issue de des débats.
Le foncier rural : présenté comme une grande préoccupation des citoyens, les participants proposent une sensibilisation des populations dans les villages et un appui dans la négociation avec les promoteurs immobiliers.

Le secteur de l’eau et assainissement : les citoyens invitent la mairie à accélérer le projet « Barrage de Tandjari », à dynamiser la brigade verte, à encourager les associations en assainissement à s’impliquer dans l’enlèvement des ordures et, enfin, à accélérer le partenariat pour opérationnaliser le projet de canalisation dans la ville.

L’électrification : la mairie est encouragée à continuer l’électrification des secteurs de Fada et des gros villages de la commune.

Autorités administratives, militaires, OSC ont honoré de leur présence cette activité démocratique.

La sécurité : il est demandé à la mairie d’accélérer la mise en place des comités de quartier contre le vol et les autres infractions. Les citoyens encouragent, enfin, la mairie à se concerter avec les acteurs sur la gestion des personnes déplacées pour assurer l’équité dans le partage des aides et vivres.

Les infrastructures marchandes : les citoyens demandent la mise en place d’un comité rigoureux pour le suivi du projet des abattoirs et maintenir la concertation autour des anciennes infrastructures pour en assurer la bonne gestion. A en croire M. LOMPO, membre de la société civile, « le grand marché, le marché à bétail et la gare routière sont des infrastructures qui ne rapportent pratiquement rien à la commune, alors que ce sont des investissements à payer dans le long terme. »

Des recommandations dont la mairie dit prendre bonne note pour travailler à leur réalisation dans la mesure de ses moyens.

Tûwênd-Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, région de l’Est

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

Journée de dialogue OSC-élus locaux

Le 12 novembre 2020 à Titao.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits