Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Education : lancement de la session normale du BEPC à Ouagadougou
Education : lancement de la session normale du BEPC à Ouagadougou

Ce jeudi 1er juin 2023 ont débuté les épreuves écrites du BEPC, du BEP et du CAP sur toute l’étendue du territoire du Burkina. Pour vous faire vivre le déroulement de ces épreuves, nous nous sommes rendu dans deux centres différents de la ville de Ouagadougou.

Pour cette session 2023, c’est à Manga que fut donné le coup d’envoi des épreuves écrites du BEPC (Brevet d’études du premier cycle), du CAP (Certificat d’aptitude pédagogique) et du BEP (Brevet d’études professionnelles). C’est le Lycée provincial Naaba Baongo de Manga qui a accueilli le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Joseph André OUÉDRAOGO, pour ce coup d’envoi. Les candidats enregistrés cette année pour le BEPC sont au nombre de 216 284 inscrits, dont 127 171 filles et 89 113 garçons. Pour le BEP il y a 14 055 candidats et 9 540 candidats pour le CAP.

Pour la région du Centre, c’est le Gouverneur Abdoulaye BASSINGA, accompagné d’une forte délégation, dont le Secrétaire général (SG) du ministère de l’Éducation, Ibrahima SANON, qui a lancé officiellement les épreuves écrites du BEPC au Lycée Marien N’Gouabi de Ouagadougou. Le SG du ministère a rassuré qu’ils ont tout mis en œuvre pour que tout se déroule très bien. Pour ce qui est du nouveau logiciel mis en place cette année, il s’est également voulu rassurant en ces termes : « Avant, on utilisait un logiciel pour chaque examen ; maintenant, c’est un logiciel qui intègre l’ensemble des examens ; c’est nouveau et aucune difficulté n’a été signalée ; toutes les dispositions ont été prises afin qu’il n’y ait pas de difficulté. »

Désiré KIÉMA, président du jury 78.

Après le lancement officiel par le Gouverneur du Centre, nous avons mis le cap sur le Groupe scolaire l’Académie de Ouagadougou sis à Kaarpala, qui abrite le jury 78. Là, nous sentons l’assurance annoncée par le SG du ministre à travers la sécurité qui nous a accueilli et introduit auprès du président du jury, Désiré KIÉMA. Ce dernier a effectivement confirmé le bon déroulement des épreuves de la matinée. « Nous sommes satisfaits de ce début assez paisible, parce que, pour un examen de taille nationale, il y a toujours des appréhensions, mais fort heureusement les choses se sont bien passées jusqu’à l’heure. Les candidats ont été convoqués à 6h30 pour leurs appel et installation, suivis de vérification de leurs identités. Les consignes relatives aux fraudes leur ont été lues. Et comme prévu on a démarré à 7h30 avec l’épreuve de la dictée. » Ce jury 78 a 367 candidats inscrits, dont 222 filles et 145 garçons. Deux cas d’absence ont été constatés en cette matinée.

La candidate Yuostra KAFANDO donne ses impressions.

Les élèves, eux aussi, sont satisfaits du déroulement des épreuves de cette première matinée, même si l’appréciation des épreuves diffère selon les candidats. « Je pense que les épreuves ont été abordables, surtout la dictée, qui n’était pas longue, ainsi que les questions de langues, qui étaient relativement simples. L’épreuve de SVT en tout cas était merveilleuse. Si tout continue comme çà, on a espoir que ça va aller », nous a confié la candidate Yuostra KAFANDO, du Lycée privé évangélique Gamaliel. Quant au candidat Boubacar Sidiki KOANDA, même s’il se réjouit de l’épreuve de français, espère que les épreuves qui suivront seront mieux que celle des SVT, qui semblait avoir des questions pièges surtout au niveau du Qui suis-je ?
Lire aussi : Éducation aux médias : l’AP-NTIC sensibilise les élèves de Koudougou

Vivement que cette session du BEPC s’achève bien, et bonne chance à tous les candidats !

Yves Joël YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité