Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Réformes politiques au Burkina : Le CGD mène la réflexion avec les forces (...)
Réformes politiques au Burkina : Le CGD mène la réflexion avec les forces vives du Plateau-central

Le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD), dans le cadre du projet FASOVEIL, a tenu le vendredi 4 août 2023, un atelier de réflexion sur les réformes envisagées par les autorités de la transition. Cet atelier s’est déroulé à Ziniaré, province de l’Oubritenga. La rencontre a regroupé les différentes entités de la société à savoir les partis politiques, les différentes confessions religieuses, les Organisations de la Société Civile, ainsi que les organes de l’exclusif de la région du Plateau-central.

Conformément à la volonté du gouvernement à entreprendre un certain nombre de réformes, le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CDG) apporte sa contribution à travers cet atelier de réflexion avec les forces vives du Plateau-central. Ousmane LINGANE, président du Conseil régional des OSC du Plateau-central, en sa qualité de modérateur, a dit que le but de cet atelier est de « voir en tant qu’acteurs dans les différents domaines, ce que nous pouvons également apporter ». Béatrice SAWADOGO est la coordonnatrice du projet « Contribution au renforcement du paysage institutionnel à travers l’adoption de reformes consolidantes » mise en œuvre par le CGD dans le cadre de FASOVEIL.
Elle a ainsi présenté sommairement le projet : « C’est un projet que le CGD met en œuvre dans le cadre du renforcement du paysage institutionnel qui, en principe, doit aboutir à l’adoption de reformes consolidantes. C’est dans cette optique que nous sommes là ce matin, pour échanger avec vous sur les reformes qui sont déjà engagées par les autorités. »

Dr Thomas R. OUÉDRAOGO (au micro) a assuré la communication

Communication sur les reformes

C’est Dr Thomas Rayendé OUEDRAOGO, par ailleurs Directeur exécutif du CGD, qui a assuré la communication du jour. Il a d’abord insisté sur l’importance pour chacun des citoyens à participer à la réflexion sur ces réformes. « Si on engage des reformes et que vous n’êtes pas associés à la reforme, elle aura quand même lieu. Il est donc important d’affronter la situation de manière délibérée, parce que c’est un rendez-vous de la démocratie et à ce titre-là, on doit s’y rendre », a-t-il insisté. Et pour renforcer son argumentaire il a évoqué ensuite les fondements des reformes qui sont entre autres :

  • L’amélioration de la gouvernance,
  • Le renforcement de l’Etat de droit,
  • L’amélioration de l’efficacité et de la légitimité,
  • L’amélioration de la participation citoyenne.

Lire aussi : Lancement opérationnel de FASOVEIL : La contribution des OSC et des médias à la stabilisation des territoires débattue

Dr Thomas Rayendé OUEDRAOGO a poursuivi sa communication en présentant les défis liés aux reformes. De ces défis, nous mentionnons : la résistance aux changements ; les financements et ressources ; l’instabilité politique et les conflits d’intérêts. Face à ces défis, Dr OUEDRAOGO est demeuré optimiste et a présenté avec conviction les clés des reformes. Pour lui donc, la décentralisation et l’autonomie fiscale sont des moyens indispensables. Il a achevé sa communication en recommandant la consultation et la participation, la planification stratégique, la communication efficace, ainsi que l’évaluation continue, pour une bonne réussite des reformes.

Les participants en séance de travail

Les questions d’éclaircissements qui s’en ont suivi, ont permis un échange à bâton rompu entre les participants. Eclairé sur la question des reformes, l’auditoire après des travaux de groupe a fait des recommandations dans les domaines politiques, institutionnels et socio-économiques.

Yves Joël YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité