Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Plateau central : Zorgho reçoit la deuxième session ordinaire du Cadre de (...)
Plateau central : Zorgho reçoit la deuxième session ordinaire du Cadre de concertation provincial

Le haut-commissaire de la province du Ganzourgou, Aminata SORGHO/GOUBA, a présidé, ce 4 décembre 2023, à la mairie Zorgho, la deuxième session ordinaire du Cadre de concertation provincial (CCP). La maladie de la dengue et d’autres sujets de développement de la province étaient au menu des échanges.

Le lundi 4 décembre 2023, les chefs de services techniques provinciaux, les responsables des collectivités territoriales, les chefs de circonscriptions administratives, les représentants des associations, des ONG, des projets et programmes intervenant dans le développement, les acteurs du secteur privé, les syndicats, la chefferie coutumière et les religieux se sont réunis dans la salle de réunions de la mairie de Zorgho pour la deuxième session ordinaire de l’année 2023 du Cadre de concertation provincial.

Présidée par le haut-commissaire Aminata SORGHO/GOUBA, cette session se tient dans un contexte marqué par une recrudescence de la dengue. C’est ainsi que l’occasion a été donnée aux acteurs de la santé pour échanger avec les participants sur cette maladie, afin de leur donner la bonne information et éviter la psychose qui gagne de plus en plus les populations.

Lire aussi :Sapouy : l’Éducation en situation de crise sécuritaire au cœur du cadre de concertation provincial du Ziro

Selon l’adjoint au Médecin-chef du District sanitaire de Zorgho, Dr Pierre OUÉDRAOGO, la dengue est une maladie virale qui défraie la chronique ces derniers temps. Les récents chiffres font état de 134 081 cas suspects, avec malheureusement 641 décès. A l’en croire, la province du Ganzourgou n’est pas épargnée car le District sanitaire de Zorgho a enregistré 691 cas suspects, fort heureusement avec zéro décès.

Dr OUÉDRAOGO a saisi l’occasion pour échanger avec les participants sur les signes cliniques de la maladie, ses complications, son traitement et les gestes à éviter.

La deuxième a porté sur les actions de l’association Tiipaalga dans la province du Ganzourgou. En effet, selon le chargé de projet de cette association, Tidiane ZALLÉ, l’association Tiipaalga, créée en 2006, met en œuvre, depuis avril 2022, un projet dénommé « projet Foyers trois pierres améliorés (F3PA) dans la province du Ganzourgou. Selon lui, ce projet, d’une durée de 12 ans, comporte plusieurs phases et vise entre autres à atténuer les effets du changement climatique dans la province. Les actions menées dans le cadre de ce projet sont entre autres les sensibilisations sur la protection de l’environnement, les formations, la construction des foyers 3 pierres améliorés et des sensibilisations sur leur utilisation.

La troisième et dernière communication a porté sur le projet Orpaillage responsable (OR). Elle a été présentée par le chef de projet OR à Solidar Suisse, Abdoulaye TRAORÉ. Ce projet, mis en œuvre par un consortium de 3 ONG que sont CARITAS, Solidar Suisse et Artisanal Gold Council (AGV), vise à établir une exploitation responsable de l’or dans les sites miniers artisanaux du Burkina Faso. La première phase de ce projet a une durée de 4 ans et est mise en œuvre dans les régions du Plateau central et du Centre-Ouest. M. TRAORÉ a présenté les stratégies d’intervention du projet et les actions déjà réalisées.

Le chef de projet OR à Solidar Suisse, Abdoulaye TRAORÉ.

Les échanges qui ont suivi chaque communication ont mis en lumière la pertinence des sujets et l’intérêt que les participants ont porté à la rencontre. Pour le haut-commissaire, il est important qu’on puisse marquer de temps en temps une halte entre acteurs de développement de la province pour échanger autour des préoccupations qui sont d’intérêt majeur, mais aussi vérifier si les actions vont dans le bon sens.

Mme SORGHO a dit sa satisfaction pour la tenue effective de la concertation et la qualité des échanges. Elle a remercié les acteurs, et particulièrement l’association Tiipaalga et le projet OR dont les financements ont permis la tenue de cette rencontre. Elle a remercié les participants pour leur disponibilité.

Au regard des difficultés de mobilisation des ressources, elle a lancé un appel à tous les fils et filles de la province, les projets qui y interviennent, tous ceux qui peuvent, à accompagner la tenue régulière de ces cadres de concertation.
Lire aussi :Centre-Sud/Manga : les acteurs déconcentrés tiennent la deuxième session ordinaire du cadre de concertation régional

Abdramane ZERBO, Observateur Civitac, Plateau central

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Valorisation du patrimoine culturel du Burkina : ACT ÉCOLE fait découvrir les trésors touristiques du Kourittenga
Dans le cadre de son programme triennal, l’association Action pour la culture et le tourisme à l’école « ACT-ECOLE » a organisé, le mardi 18 juin 2024, deux activités majeures : une formation des guides (...) Lire la suite
Rentabilité du secteur touristique au Burkina : Le ministère en charge du Tourisme prône la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu, le mardi 11 juin 2024, une session de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le (...) Lire la suite
Musée national du Burkina Faso : exposition des « Masques : au-delà du visible »
Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente : « Masques : au-delà du visible ». La (...) Lire la suite
Toute l'actualité