Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Plateau central/Gestion des contenus médiatiques : le CSC sensibilise les (...)
Plateau central/Gestion des contenus médiatiques : le CSC sensibilise les responsables des médias et les chefs religieux

Le Conseil supérieur de la communication (CSC), en collaboration avec l’Observatoire national des faits religieux (ONAFAR), a organisé, ce samedi 2 décembre à Ziniaré, un atelier d’échange sur les contenus médiatiques des médias non confessionnels.

Cette rencontre, présidée par le président du CSC, s’est tenue avec l’ensemble des responsables des médias et les chefs religieux du Plateau central. Pour le président du CSC, Abdoulazize BAMOGO, cet atelier vise l’encadrement du discours religieux dans les médias non confessionnels afin de promouvoir la cohésion sociale et la paix au Burkina Faso.

Le présidium.

Prenant la parole, Thomas BAMBARA, Conseiller technique du Gouverneur de la région du Plateau Central qu’il a représenté, a salué cette initiative du CSC qui apportera un impact positif sur la cohésion sociale dans la région.

Dans le cadre d’un atelier d’échange récent, des passionnés des médias non conventionnels se sont réunis pour discuter de l’évolution et de l’impact croissant de ces médias alternatifs. Cet événement a permis d’explorer les multiples facettes de ces plateformes émergentes qui jouent un rôle de plus en plus important dans le paysage médiatique.

L’atelier a débuté par une présentation approfondie des différentes formes de médias non conventionnels, englobant les podcasts indépendants, les blogs, les chaînes YouTube alternatives et les plateformes de médias sociaux décentralisées. Les participants ont souligné l’importance de la diversité des voix et des perspectives offertes par ces médias, souvent éclipsées par les canaux médiatiques traditionnels.

Les échanges ont également mis en lumière les défis auxquels sont confrontés les médias non conventionnels, tels que la visibilité limitée et les problèmes de financement. Cependant, les participants ont souligné les opportunités uniques qu’offrent ces plateformes pour aborder des sujets marginalisés, favoriser le dialogue inclusif et contester les récits dominants.
Lire aussi :Centre-Ouest : les acteurs des médias ont tenu leur 2e cadre de concertation de l’année

Une vue des participants à l’atelier.

Un aspect clé de la discussion a porté sur la manière dont les médias non conventionnels influent sur la perception de l’information. Les participants ont souligné la capacité de ces médias à offrir des analyses approfondies et des perspectives critiques, remettant en question les récits simplifiés souvent présentés par les médias conventionnels.

L’atelier a également mis en lumière l’émergence de nouvelles voix et de talents créatifs à travers les médias non conventionnels. Des exemples concrets ont été partagés, démontrant comment ces plateformes permettent à des individus passionnés d’atteindre un public mondial, contournant les barrières traditionnelles de l’industrie médiatique.

Une photo de famille.

En résumé, l’atelier d’échange sur les médias non conventionnels a été un espace dynamique où les participants ont pu explorer, discuter et célébrer la richesse de ces plateformes émergentes. L’événement a souligné l’importance croissante de ces médias dans la construction d’un paysage médiatique diversifié et a encouragé la collaboration continue entre les créateurs et les consommateurs de contenus non conventionnels afin de mettre au cœur des médias la cohésion et le vivre-ensemble.
Lire aussi : Production et diffusion de contenus médias : des femmes outillées dans la prise de parole en public

Abdramane ZERBO, Observateur Civitac, Plateau central

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité