Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Nord : le Conseil régional de la jeunesse tient un forum des jeunes
Nord : le Conseil régional de la jeunesse tient un forum des jeunes

Le Conseil régional de la jeunesse du Nord a tenu, du 2 au 3 février 2024, à la Maison des jeunes à Ouahigouya, un forum des jeunes. Cette activité a connu la présence des forces vives de la région, de plusieurs autorités administratives et coutumières.

Placé sous le patronage du Gouverneur de la région du Nord, sous la bénédiction de Sa Majesté Naaba Kiiba, roi du Yatenga, et sous la présidence du Directeur régional de la jeunesse du Nord, le forum organisé par le Conseil régional de la jeunesse du Nord a eu pour thème : « Quelles stratégies pour une meilleure implication des jeunes dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale ? ». Il s’est déroulé suivant une démarche participative et inclusive.

Ce forum a mobilisé des jeunes et des leaders autour d’espaces de réflexion et de dialogue inter-jeunes en vue de favoriser une meilleure amélioration des conditions de vie de la population et du renforcement de la cohésion sociale dans la région. On note ainsi la présence des représentants des jeunes des quatre provinces que compte la région (Loroum, Passoré, Yatenga et Zondoma).

L’objectif principal de ce forum régional des jeunes est de renforcer l’engagement des jeunes pour la promotion de la paix et de la cohésion sociale dans la région du Nord. Plus spécifiquement, cette rencontre vise à organiser en premier lieu une séance d’échange autour du thème : « Une jeunesse engagée et résiliente face à la crise sécuritaire et aux défis actuels ». En deuxième lieu, il s’agit d’organiser une séance d’échange sur les stratégies et actions pertinentes pour renforcer la confiance en soi et préparer les jeunes à être des citoyens responsables au sein de leurs communautés. En troisième et dernier lieu, il vise à identifier les préoccupations et besoins prioritaires des jeunes hôtes et PDI de la région du Nord.

Le présidium de la cérémonie d’ouverture du forum.

Lire aussi : Centre-Ouest /Burkina : le Conseil régional de la jeunesse tient son forum avec l’appui du Laboratoire Citoyennetés

Pour l’atteinte de ces objectifs, Il y avait, durant ce forum, des panels ; un renforcement des capacités de 25 jeunes filles et garçons en teinture ; l’organisation d’une rue marchande pour promouvoir et valoriser les micro-entreprises, les produits et le savoir-faire des jeunes de la région et l’organisation d’une nuit de la jeunesse.

Durant les deux jours, trois communications suivies d’échange en lien avec le thème du forum ont été présentées aux participants. Il y a en effet la communication portant sur « une jeunesse engagée et résiliente face à la crise sécuritaire et aux défis actuels ». Ensuite, il y a la communication qui soulève la « problématique de l’emploi des jeunes dans un contexte à défi sécuritaire ». Une troisième communication en lien avec « les stratégies et actions pertinentes pour renforcer la confiance en soi et préparer les jeunes à être des citoyens responsables au sein de leurs communautés » a mis fin aux exposés.

À l’issue de ces différents panels et interventions, les représentants des jeunes de chaque province ont présenté les résultats des collectes d’informations auprès de leurs pairs. Il s’en est suivi des échanges et des témoignages touchant à des expériences vécues dans les zones à fort défi sécuritaire. Ces échanges ont permis également d’amender les propositions d’actions partagées par chaque province pour avoir à la fin du forum un document rédigé résumant les actions à mener dans chaque commune.

Une vue de la rue marchande.

Ce forum des jeunes intervient dans un contexte sécuritaire difficile dans la région du Nord. En effet, la population du Burkina Faso, à l’instar des pays de la sous-région, a une population majoritairement jeune. Selon les projections en 2019 de l’Institut national des statistiques et de la démographie (INSD), au Burkina Faso les jeunes représentent 77,5% de sa population. Le recensement général de la population de 2019 montre que les jeunes de la région du Nord (âges compris entre 15 et 35 ans) représentaient 29,88% de la population, soit 514 408 habitants, pour un effectif total de 1 720 908 individus répartis dans 4 provinces, 31 communes.

Aussi, depuis la fin de la transition en 2015, le pays des Hommes intègres est la cible de plusieurs attaques terroristes, des violations des droits humains occasionnant des pertes en vies humaines et matérielles, des blessés, des enlèvements, des déplacés et des réfugiés. Les conséquences - parfois dramatiques - de ces conflits compromettent la cohésion sociale et la cohabitation pacifique au sein des communautés concernées. La région du Nord fait partie des régions les plus touchées. En témoignent les données du Conseil régional de secours d’urgence et de réhabilitation (CORESUR) du Nord. Selon la base de données du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), au 31 mars 2023 la région comptait 256 060 Personnes déplacées internes (PDI).

Plusieurs opérations de reconquête du territoire sont menées sur le terrain.

Lire aussi : Forum régional de l’Est : quelles stratégies pour une meilleure implication des jeunes dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale ?

Cependant, il est important de savoir que les armes, à elles seules, ne pourront ramener la paix. Alors, il est nécessaire d’impliquer la jeunesse qui, de nos jours, constitue un facteur incontournable dans le processus de la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso, et plus particulièrement dans la région du Nord. En encourageant la participation des jeunes à la vie communale et en leur offrant des opportunités de développement personnel, ils contribueront à créer des communautés plus harmonieuses, où les différences sont mieux comprises et gérées, et où les conflits potentiels sont prévenus. En impliquant activement les jeunes dans la gouvernance locale, ils pourront aborder les problèmes et les préoccupations des jeunes avant qu’ils ne se transforment en conflits ou en phénomène de radicalisation et d’extrémisme violent. Cela contribue à maintenir la paix dans les communes en résolvant les problèmes à leur source. C’est dans cette logique que le Conseil régional de la jeunesse du Nord a organisé ce forum des jeunes autour du thème : « Quelles stratégies pour une meilleure implication des jeunes dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale »

Une vue des participants au panel.

La présence des autorités coutumières a été aussi un événement qui a marqué la tenue de cette activité. Elles ont prodigué des conseils et exhorté les jeunes à l’union sacrée autour de la question sécuritaire et au développement du pays.

Par ailleurs, des attestations de reconnaissance ont été délivrées aux particuliers et aux structures qui ont œuvré aux côtés du Conseil régional de la jeunesse du Nord en termes d’accompagnement et de soutien. Le Laboratoire Citoyennetés a, à cette occasion, reçu une attestation.

Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité