Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Éducation/Nord : Tangaye, plus de 1 000 écoliers retrouvent les bancs après (...)
Éducation/Nord : Tangaye, plus de 1 000 écoliers retrouvent les bancs après la tenue du cadre de concertation sur la continuité du service public de l’Éducation

Les autorités administratives et éducatives de Tangaye ont procédé à la réouverture de quelques écoles dans la commune. Cette réouverture des écoles est intervenue suite à la tenue du cadre de concertation sur la continuité du service public de l’Éducation, organisé par la Délégation spéciale de ladite commune en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés. Ce vendredi 15 mars 2024, une équipe de Civitac Ouahigouya a rencontré les acteurs concernés par cette continuité de l’Éducation qui s’expriment sur la nécessité et les difficultés rencontrées dans cette mission.

Pour rappel, la Délégation spéciale de la commune de Tangaye, en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés, avait organisé, le 13 novembre 2023, une rencontre d’échange et de concertation des acteurs de l’Éducation de la commune de Tangaye sur la continuité de la délivrance du service public de l’Éducation. L’activité, tenue au sein de l’ancienne mairie de Ouahigouya, avait pour but d’offrir un cadre résilient, d’échange et de concertation entre les acteurs de l’Éducation de la commune sur la problématique liée à la question de l’Éducation. Elle s’était tenue dans le cadre du Programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne, phase 3 (DEPAC-3), financé par la Coopération suisse. Les échanges issus de cet atelier ont produit des résultats. Ainsi, des classes sont rouvertes et des élèves regagnent le chemin de l’école.

Lire aussi : Région du Nord : les acteurs de l’Éducation de la commune de Tangaye se concertent sur la continuité de la délivrance du service public de l’Éducation

Selon, Abdoul Hamidou BÉLEMVIRÉ, Chef de la Circonscription d’éducation de base de Tangaye (CCEB), sa circonscription d’éducation comptait 38 écoles, mais, actuellement, ils sont à 35 écoles primaires fermées, 10 écoles délocalisées à Ouahigouya pour la continuité du service public de l’Éducation avec les populations déplacées et 3 écoles sont rouvertes (l’école A, B de Tangaye et l’école de Rimpouya).

Abdoul Hamidou BÉLEMVIRÉ, Chef de la Circonscription d’éducation de base de Tangaye.

Ces écoles rouvertes à Tangaye ont permis de remettre plus de 1 000 élèves dans les classes. Certains de ces élèves font la classe de CM2, c’est-à-dire ceux qui font le Certificat d’études primaires. La réouverture des écoles a été possible grâce à des enseignants volontaires.

« Nous apprécions à sa juste valeur l’engagement patriotique de ces enseignants volontaires qui ont décidé d’accompagner l’initiative en dépit du contexte sécuritaire toujours difficile dans la localité. C’est un acte de résilience que nous apprécions positivement », a souligné fièrement le CCEB. Ces volontaires, au nombre de 20 (16 femmes et 4 hommes), abattent un travail considérable sur le terrain, malgré les difficultés économiques, pédagogiques et sécuritaires selon leur premier responsable. En effet, parmi les difficultés soulevées, on note que ces volontaires n’ont pas assez de moyens pour mettre du carburant afin de rallier l’école et la maison. Certains n’arrivent pas à se nourrir ou à se soigner. Ils n’ont pas aussi bénéficié d’un recyclage pour assurer l’activité pédagogique. Ces difficultés peuvent créer une sorte d’absence de motivation. « Nous souhaitons un accompagnement de la part des partenaires éducatifs pour qu’ils puissent continuer à assurer la continuité du service éducatif », a relevé Abdoul Hamid BÉLEMVIRÉ.

À l’endroit du Laboratoire Citoyennetés, Abdoul Hamid BÉLEMVIRÉ n’a pas manqué de dire merci pour avoir permis la tenue du cadre de concertation qui a débouché sur la réouverture de certaines écoles et la continuité du service public de l’Éducation dans un contexte aussi difficile que la nôtre. « On souhaite par ailleurs qu’il nous accompagne toujours dans cette initiative tant appréciée », a-t-il suggéré.

Lire aussi : Éducation en situation de crise : lancement du projet “RELIRE” pour y faire face dans la région du Nord

Quant à Inousso OUÉDRAOGO, enseignant volontaire, titulaire de la classe de CM2 rouverte à Tangaye, avec un effectif de 25 écoliers (18 garçons et 7 filles), il fait remarquer qu’ils sont répartis dans 3 écoles différentes de plusieurs classes avec plus de 1 000 élèves à encadrer et à instruire. Selon lui, l’effectif n’est pas arrêté au regard de l’exception. « Ce qui nous a amené dans cette mission n’est autre qu’une interpellation de conscience. Certaines populations étant reparties avec leurs enfants à Tangaye, nous pensons que ces enfants ont besoin d’éducation. C’est pourquoi nous avons répondu à l’appel pour aider ces enfants à être scolarisés. Aujourd’hui, grâce à nous et avec l’appui technique de la hiérarchie, nous avons rouvert les classes, nonobstant les difficultés », a-t-il martelé.

Inousso OUÉDRAOGO, enseignant volontaire.

Pour lui en effet, la CEB les soutient, mais c’est à la limite de ses moyens, qui reste toutefois minimes. Sur les 20 volontaires, 2 seulement dorment sur place à Tangaye, le reste dort à Ouahigouya pour s’y rendre, avec le corollaire de dépenses liées à ces déplacements. « La situation sécuritaire reste relativement peu acceptable. Les incidents ne manquent pas, et ce souvent aux encablures de la commune », a-t-il indiqué. Ils appellent toutes les personnes de bonne volonté à les soutenir dans leur mission.

Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité