Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Région du Nord : les acteurs de l’Éducation de la commune de Tangaye se (...)
Région du Nord : les acteurs de l’Éducation de la commune de Tangaye se concertent sur la continuité de la délivrance du service public de l’Éducation

La Délégation spéciale de la commune de Tangaye, en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés, a organisé, ce lundi 13 novembre 2023, une rencontre d’échange et de concertation des acteurs de l’Éducation de la commune de Tangaye sur la continuité de la délivrance du service public de l’Éducation. L’activité, tenue au sein de l’ancienne mairie de Ouahigouya, a pour but d’offrir un cadre résilient, d’échange et de concertation entre les acteurs de l’Éducation de la commune sur la problématique liée à la question de l’Éducation. L’activité s’est tenue dans le cadre du Programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne phase 3 (DEPAC-3) financé par la Coopération suisse.

La rencontre d’échange et de concertation a réuni des acteurs des collectivités territoriales, des acteurs de l’Éducation, des responsables des parents d’élèves, des acteurs d’associations de développement et des personnes déplacées internes. L’objectif de la tenue de cette activité est de donner l’opportunité aux acteurs d’échanger et de se concerter sur les enjeux de l’Éducation dans la commune.

Lire aussi : Région du Nord : la Délégation spéciale de la commune de Tangaye rend compte de sa gestion à sa population à travers une émission radiophonique

Les travaux se sont déroulés autour de deux communications pour l’atteinte de cet objectif. La première porte sur le fonctionnement du système éducatif dans la commune. Elle est présentée respectivement par deux communicateurs issus des deux ordres d’enseignement. À cet effet, Daouda SOIGNÉ, Proviseur du Lycée départemental de Tangaye, a présenté l’état des lieux, les avancées et les difficultés liées à la continuité de l’Éducation au niveau du post-primaire et du secondaire de Tangaye à Ouahigouya. Après lui, c’est Hamadou TAMBOURA, Inspecteur de l’enseignement primaire et non formel, qui a donné des éclaircissements sur le primaire.

Le PDS de la commune de Tangaye, Salifou TRAORÉ (au milieu), en compagnie du SG de la province du Yatenga, Pierre Claver BANCÉ (à gauche) et de Daouda SOIGNE, Proviseur du Lycée départemental de Tangaye, à l’ouverture de l’atelier.

La deuxième communication porte sur l’exécution des ressources transférées de l’Éducation, gestion 2023, avec des propositions d’amélioration de la gestion dans le contexte marqué par l’insécurité. Présentée par le président de la Délégation spéciale de la commune de Tangaye, Salifou TRAORÉ, elle s’articule autour des ressources que l’État a transférées aux collectivités territoriales pour la gestion de l’Éducation. Il a ainsi détaillé la gestion liée au budget.

Après ces deux communications, la parole est donnée à la l’assemblée pour qu’elle puisse se prononcer. Longuement, les participants ont parlé sans langue de bois sur cette question de continuité de l’Éducation.

Lire aussi : Région Nord (Burkina) : la commune de Tangaye tient sa quatrième session ordinaire de l’année 2023

Cette activité trouve sa justification dans le contexte sécuritaire difficile actuel de la commune. En effet, le potentiel éducatif de la commune de Tangaye reposait sur de multiples piliers. En détail, on enregistre l’existence d’un corps enseignant fort de cent quatre-vingt-dix (190) personnes, la disponibilité d’infrastructures éducatives de trente-huit (38) écoles et une communauté éducative de plus de six mille neuf cent soixante-onze (6 971) élèves selon les statistiques de l’année 2018. Malheureusement, avec l’insécurité, présentement, les statistiques font état de neuf (09) écoles ouvertes avec un effectif de cent seize (116) élèves encadrés par une cinquantaine d’enseignants à Tangaye.

En plus de ces faits de l’insécurité, le secteur de l’Éducation est soutenu par les ressources transférées par l’État à la commune dans le cadre du transfert des compétences conformément à l’article n°36 du code général de collectives territoriales. Depuis plus de huit ans, la commune est confrontée à de multiples attaques terroristes qui ont contribué à impacter négativement le potentiel éducatif et à dégrader la continuité des opérations éducatives.

Lire aussi : Région du Nord : la commune de Tangaye engage les leaders communautaires dans la prévention et la gestion des conflits

Pour assurer la continuité de la délivrance du service public en matière éducative au profit des enfants de la commune, une concertation permanente entre les différents acteurs (bureau du Conseil municipal, administration communale, CCEB, directeurs d’école, COGES, APE, AME, Associations, etc.) s’impose afin de promouvoir une synergie d’action favorable à la conduite des activités pédagogiques, académiques et les œuvres socio-éducatives.

Une vue partielle des participants à la rencontre de concertation et d’échange.

C’est pourquoi la commune de Tangaye, avec l’appui de la phase 3 du Programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne phase 2 (DEPAC), en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés a initié cette rencontre d’échange et de concertation.

Lire aussi : Burkina /région du Nord : le projet de plan de contingence de la commune de Tangaye entériné

À l’issue de cet atelier de concertation, les communicateurs et les participants ont formulé des recommandations afin de relever les défis autour de la continuité de l’Éducation dans la commune.

L’ensemble des organisateurs et des participants ont par ailleurs félicité le Laboratoire Citoyennetés qui a permis la tenue de cet atelier d’échange qui, selon eux, reste un meilleur cadre pour se comprendre et trouver des solutions.

Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité