Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Employabilité des jeunes : 1re édition de LinkedIn Tour Burkina (...)
Employabilité des jeunes : 1re édition de LinkedIn Tour Burkina Faso

La 1re édition de LinkedIn Tour Burkina Faso s’est tenue le jeudi 9 mai 2024 à Ouagadougou. C’est sous le thème « Développement des carrières professionnelles des jeunes en période de crise : enjeux et perspectives » que cette édition a rassemblé de nombreux étudiants et professionnels dans la capitale burkinabè. Elle avait pour objectif d’augmenter les chances des jeunes à accéder au monde professionnel.

Le chômage est le fléau le mieux partagé dans les pays africains, et le Burkina Faso subit profondément ce fléau, surtout avec la crise sécuritaire qui provoque la fermeture de certaines entreprises. Ainsi, avec l’essor des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, les jeunes se tournent de plus en plus vers Internet pour accroître leur chance de décrocher un boulot. Parmi ces plateformes ciblées par les jeunes se trouve LinkedIn. Ce réseau social professionnel créé en 2003 en Californie a été bénéfique pour Aude Laetitia AGNIMEL et ses camarades, qui désirent partager leurs belles expériences.

Lire aussi : Économie : l’entrepreneuriat communautaire déjà en marche !

Par cette activité, les initiateurs veulent aider les jeunes Burkinabè à se familiariser avec le réseau social LinkedIn en vue de les préparer au monde de l’emploi en les aidant à accroître leur chance d’employabilité.

« Notre objectif est de permettre aux jeunes de s’insérer de manière professionnelle », dixit Aude Laetitia AGNIMEL.

Évoquant les raisons qui ont prévalu à une telle initiative, la promotrice de LinkedIn Tour Burkina Faso, Aude Laetitia AGNIMEL, confiait que cette initiative est partie d’un constat : « Nous avons constaté que la question d’emploi est assez importante au Burkina Faso ; et quand on parle de marketing digital, on est beaucoup plus axé sur les réseaux sociaux classiques tels que Facebook, WhatsApp, Instagram, TikTok. Pourtant, nous qui sommes étudiants, ce que nous recherchons à la fin de la formation, c’est d’avoir un stage pour soutenir, puis un emploi assez stable. J’ai connu LinkedIn quand j’étais en première année, et grâce à ma présence en ligne, j’ai pu avoir pas mal d’opportunités dans d’autres pays comme la France et la Côte d’Ivoire. Donc, je me suis dit pourquoi être égoïste, sachant que beaucoup de mes camarades étudiants peinent à trouver un stage ou un emploi. C’est ainsi que j’ai décidé, avec le comté d’organisation, de mettre en place cette première édition de LinkedIn au Burkina Faso. »

Boureima SAWADOGO, parrain de cette première édition.

Boureima SAWADOGO, parrain de cette première édition, s’est réjoui de l’initiative des jeunes, et les a félicités pour leur engagement. « J’ai eu une grande chance de croiser des jeunes très engagés, très déterminés au service du collectif, parce qu’ils ont donné de leur temps, ils ont donné leur énergie, ils ont donné leur ambition, pour que ce jour-là puisse exister et que nous puissions nous retrouver dans cette salle. Je tiens à leur témoigner mon admiration. Comme l’a dit Thomas SANKARA, si les jeunes ne sont pas capables de caresser les grands rêves, qui donc en serait capable ? Aujourd’hui ils ont caressé des grands rêves qui sont en train de devenir une réalité. Et comme l’a dit un grand philosophe, ‘’c’est pas la destination qui est le bonheur, mais c’est le chemin qui est le bonheur’’. Ils sont encore sur le chemin et nous voyons déjà que le chemin est jalonné de succès. » Le parrain SAWADOGO a achevé son discours en invitant ses filleuls à poursuivre malgré les embûches, car la finalité c’est le bonheur.

Lire aussi : Entrepreneuriat au Burkina Faso : « Il y a une fierté et une responsabilité à s’occuper de ses propres affaires » dixit Kondia François LOMPO, concepteur de Boncelimani

Les panels organisés à cet effet ont permis aux jeunes d’accroître leurs compétences dans la rédaction de curriculum vitae et de lettre de motivation. Aussi ont-ils appris l’importance du soin de l’image de soi sur le Web, pour augmenter leurs chances et agrandir leur carnet d’adresses.

Yves Joël YANOGO, Observateur Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Gestion des collectivités : formation des membres de la Délégation spéciale du Centre-Sud
La Délégation spéciale régionale du Centre-Sud, dirigée par Massadalo Yvette NACOULMA/SANOU, a organisé un atelier de formation pour ses membres les 4 et 5 juillet 2024 à Pô, chef-lieu de la province (...) Lire la suite
Première session extraordinaire de la Délégation spéciale de Sapouy : la commune présente un taux d’hygiène de 26,2%
La commune de Sapouy présente un taux d’hygiène de 26,2%. C’est ce qui est ressorti lors de la première session extraordinaire de l’année 2024 de la Délégation spéciale. C’était le 12 juillet 2024, dans (...) Lire la suite
Le Fonds minier de développement local : un levier pour le développement local, expliqué aux acteurs du Centre-Sud
Le lundi 8 juillet 2024, Manga, chef-lieu de la région du Centre-Sud, a accueilli un atelier régional dédié à la vulgarisation du guide d’utilisation du Fonds minier de développement local (FDML). (...) Lire la suite
Toute l'actualité