Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina/Santé : des journalistes formés sur les affections bucco-dentaires
Burkina/Santé : des journalistes formés sur les affections bucco-dentaires

Le ministère en charge de la Santé a initié, le vendredi 10 mai 2024 à Ouagadougou, une formation à l’endroit des journalistes sur les affections bucco-dentaires et le noma. L’objectif de cette formation est de permettre une sensibilisation à grande échelle sur la santé bucco-dentaire.

Dr Olivia Marie Angèle OUÉDRAOGO, Directrice de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles, a annoncé, d’entrée de jeu : « Notre enquête STEP nationale qui s’occupe des facteurs de risque sur les maladies transmissibles a montré que 52,2% de la population avaient une dent cariée et 59,3% avaient des affections parodontales, c’est-à-dire des infections des gencives et de la bouche ». Pour elle, ces chiffres alarmants ont motivé la tenue de la formation au profit des journalistes. La rencontre avait pour objectif de permettre aux participants d’avoir des informations sur les principales infections bucco-dentaires et aussi de relayer de façon efficace ces informations auprès de la population.

Dr Olivia Marie Angèle OUÉDRAOGO, Directrice de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles.

Et d’ajouter : « Les affections bucco-dentaires et le noma restent une des préoccupations du ministère de la Santé. Et selon l’annuaire statistique 2022, nous avons plus de 172 000 cas de consultation pour les maladies bucco-dentaires dans nos formations sanitaires. »

Dr Dan KIENTEGA, chirurgien-dentiste, apporte sa contribution : « Il existe une panoplie de maux bucco-dentaires, dont la carie dentaire, qui est très répandue, les traumatismes dentaires, le noma et les fentes labio-palatines, c’est-à-dire des maladies congénitales. »
Il a expliqué que les maladies bucco-dentaires, quand elles ne sont pas bien prises en charge, peuvent conduire à des cas extrêmes et même à la mort. Il a proposé alors des conseils pratiques pour une bonne hygiène dentaire et une prévention des maladies bucco-dentaires. Il s’agit, entre autres, d’avoir une alimentation saine, de se brosser les dents au minimum deux fois par jour et de consulter un professionnel bucco-dentaire au moins une fois par an.

Lire aussi : Ziniaré : atelier de formation avec les journalistes sur la pratique évaluative au service du développement

Clarisse KABORÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité