Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Rentrée scolaire 2020 à Ouahigouya : cinq écoles nouvellement construites

Rentrée scolaire 2020 à Ouahigouya : cinq écoles nouvellement construites

La commune de Ouahigouya, à travers la coopération Chambéry-Ouahigouya, a obtenu de la part du centre de crise de soutien au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de la ville de Chambéry un financement dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui au relèvement des déplacés internes de la commune de Ouahigouya et le renforcement de la gouvernance locale (Projet Teelba).

La coopération décentralisée entre la ville de Chambéry et la commune de Ouahigouya dure depuis plus de 30 ans. Cette coopération a pour enjeu de favoriser le dialogue des cultures, d’associer les élus, les services et les citoyens des deux villes à une démarche commune de développement socio-économique, de renforcement de la démocratie, d’implication et de participation des acteurs des deux territoires. Ainsi, l’une des réussites de cette coopération est d’avoir su évoluer au fil du temps pour prendre en compte les différentes évolutions institutionnelles aux plans international, national et local. Pour accompagner la mise en œuvre des actions initiées dans le cadre de cette coopération, les deux collectivités ont mobilisé à Chambéry une association française, Chambéry Solidarité Internationale, chargée de la mise en œuvre de la coopération décentralisée, et une association burkinabè, l’ACDIL, qui intervient à Ouahigouya en tant qu’opérateur de mise en œuvre. Le rôle de l’ACDIL est d’appuyer quotidiennement les élus et les techniciens de la commune de Ouahigouya pour la mise en œuvre des actions de la coopération. Il assure ainsi la coordination globale, la mise en œuvre des activités du programme de coopération, la coordination et l’élaboration des programmes et projets de coopération, l’appui-conseil, l’animation du réseau d’acteurs de la coopération décentralisée, l’information et la communication, l’appui à la gestion administrative et financière des actions de coopération et la production des rapports d’activité.

Ouahigouya abrite plusieurs déplacés
La crise sécuritaire au Burkina Faso engendre d’énormes conséquences. C’est ainsi que dans la province du Yatenga on assiste à plusieurs mouvements de populations. Des milliers de personnes se déplacent en quête de sécurité. La majorité de ces déplacés est constituée d’enfants de moins de 18 ans et de femmes. On y dénombre des déplacés internes et des demandeurs d’asile venus du Mali, frontière de la province du Yatenga. La commune de Ouahigouya, de par sa renommée, sa position géographique et son activité économique, accueille plusieurs déplacés. C’est pourquoi le projet Tèelba a été initié pour renforcer les capacités de la commune de Ouahigouya, afin qu’elle puisse accompagner le relèvement des familles déplacées internes suite à la sécurité difficile qui prévaut dans la sous-région.

Axes d’intervention du projet
La stratégie de relèvement proposée par le projet s’appuie sur trois axes d’intervention. Le premier axe consiste à améliorer l’accès des populations déplacées aux services essentiels (santé, éducation, et formation), tout en améliorant la qualité de ces services pour la population locale. Le deuxième axe concerne le relèvement économique des familles déplacées, et particulièrement des femmes, à travers l’appui à la mise en place d’activités génératrices de revenus, et enfin le troisième axe, qui veut renforcer les capacités techniques et matérielles du service Action sociale de la commune de Ouahigouya pour organiser et accompagner l’accueil de personnes déplacées internes.

Volet renforcement des infrastructures éducatives
La réalisation de cinq écoles dans la ville de Ouahigouya était inscrite dans le projet. Il s’agissait de réaliser des bâtiments de 3 classes avec bureau et magasin dans 5 secteurs de la ville de Ouahigouya et les doter en équipement scolaire, avec un délai d’exécution de 90 jours. Ce délai a été plus ou moins respecté, puisqu’au 22 septembre 2020, date initialement prévue pour la réception, il restait quelques petites corrections dans certaines classes. Le premier responsable de la commune, Basile Boureima OUÉDRAOGO, était sur le terrain le samedi 26 septembre pour constater l’effectivité des travaux et réceptionner les salles qui sont prêtes et attendent les élèves à la rentrée. Les bâtiments ont été réalisés à l’Ecole Madina, située route de Youba, sur le site des déplacés ; à l’Ecole Wend-Konta B, au secteur 10 de Ouahigouya ; à l’Ecole Tougzagué, au secteur 13 ; à l’Ecole Gondolgo B, au secteur 12 ; et à l’Ecole Siguivoussé B, au secteur 14. Le montant global de l’ensemble de ces réalisations est de 115 000 000 F CFA. D’une manière générale le maire est satisfait des réalisations et souhaite que les encadreurs, les élèves et les parents d’élèves s’organisent bien pour entretenir ces joyaux afin qu’ils durent et profitent aux générations futures.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Journée de redevabilité de la commune de Boussé

Le samedi 24 octobre 2020 à l’École A.

Atelier de présentation de la plateforme Civitac aux collectivités terrotoriales de la région du Centre-Est en collaboration avec la Coopération Belge (ENABEL)

16 Octobre 2020 à Tenkodogo

Concertation sur l’augmentation des ressources budgétaires au profit des secteurs de la santé, de l’AEPA et de l’agriculture

Le vendredi 09 octobre 2020 à Ouagadougou.

 

Visiteurs connectés

7 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits