Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Sapouy : plus de 1 000 candidats vont à l’assaut du Brevet d’Études du Premier (...)
Sapouy : plus de 1 000 candidats vont à l’assaut du Brevet d’Études du Premier Cycle, session 2023, dans le Ziro

La composition des épreuves écrites du Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC), session 2023, a débuté de façon effective le 1er juin dans la commune de Sapouy, comme dans toutes les autres localités du Burkina Faso. Les autorités de la commune, à l’occasion, se sont rendues au Lycée municipal de Sapouy pour le lancement des épreuves et encourager les candidats.

C’est plus de 1 000 candidats qui vont à l’assaut du Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) dans la province du Ziro. Pour le démarrage des épreuves écrites, les autorités de la localité ont effectué le déplacement au Lycée municipal de Sapouy. Leur objectif est de procéder au lancement et encourager les candidats.

Quelques candidats dans une salle de composition.

À l’arrivée, elles se sont tout d’abord imprégnées du fonctionnement avec les présidents des jurys avant de rejoindre l’une des salles de classe. En salle, le haut-commissaire et le Secrétaire général de la province donnent des conseils aux candidats. « N’ayez pas peur, ce n’est qu’un examen et ce que vous allez traiter n’est pas différent de ce que vous avez vu en classe », leur disent-ils.

Saïba ZOROMÉ, Haut-Commissaire de la province du Ziro.

Saïba ZOROMÉ, le haut-commissaire de la province, a procédé à l’ouverture de l’enveloppe de l’épreuve de dictée après les encouragements. Puis a suivi la distribution des sujets aux autres surveillants. C’est au coup de cloche que la composition a débuté. Le titre de la dictée est « Une candidate confiante », un extrait de la nouvelle « Aujourd’hui, je m’en vais » de l’écrivain burkinabè Jean Serge KABORÉ.

Le souhait de Saïba ZOROMÉ à l’endroit des candidats est « qu’ils restent confiants et faire en sorte que les neuf mois de labeur puissent se concrétiser ».

Rosalie NAMA, une candidate au BEPC.

Rosalie NAMA est une candidate à cette session 2023 du BEPC. Après composition des premières épreuves, elle indique que tout s’est bien passé pour elle. « En tout cas, les épreuves du matin se sont bien passées. Nous avons premièrement fait la dictée, ensuite le françois et après les SVT. Je prie Dieu pour que les autres matières soient aussi abordables », dit-elle.

Le commissaire, le chef de la brigade de gendarmerie, le PDS, le Directeur de la direction de l’Enseignement post primaire et secondaire étaient également présents au lancement des épreuves écrites du BEPC, session 2023, dans la province du Ziro.

Elza NONGANA, Observatrice Civitac, Sapouy

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité