Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Régulation des médias : le CSC procède au lancement du système de monitoring à (...)
Régulation des médias : le CSC procède au lancement du système de monitoring à Bobo-Dioulasso

Ce mardi 12 décembre 2023, la ville de Bobo-Dioulasso a accueilli la cérémonie officielle de lancement des activités de l’unité de monitoring HMS de la Direction régionale de l’Ouest du Conseil supérieur de la communication. Ce système, qui vise à faciliter la régulation des médias à Bobo-Dioulasso, a été lancé par Abdoulazize BAMOGO, président du Conseil supérieur de la communication (CSC).

Dans l’optique d’être efficaces dans la régulation des médias dans la ville de Bobo-Dioulasso, les agents du CSC, accompagnés de leur président Abdoulazize BAMOGO, président du Conseil supérieur de la communication, ont procédé au lancement du système de monitoring HMS à la délégation régionale de l’Ouest du CSC. Ce système est une technologie moderne de monitoring qui permet l’observation et l’analyse des contenus médiatiques. Lancée pour la première fois à Ouagadougou en 2020, puis dans la région de l’Est, c’est au tour des Hauts-Bassins de bénéficier de ce système qui permet de suivre les médias audiovisuels, radios et télés de la ville de Bobo-Dioulasso en temps réel, d’enregistrer l’ensemble de leurs contenus et de faire des analyses pertinentes permettant d’identifier et de traiter les manquements. Selon Abdoulazize BAMOGO, « la mise en marche de cette unité est une étape importante dans le processus de déconcentration du CSC, dans l’ambition de notre institution d’être plus proche des médias et des usagers des médias ».
Lire aussi : KOUDOUGOU : le CSC sensibilise la jeunesse sur l’utilisation responsable des réseaux sociaux

Un aperçu des participants.

Le lancement de cette technologie intervient dans un contexte de défi sécuritaire qui a amené les acteurs du CSC à s’engager au niveau de la communication en tant que VDP pour la quête de la préservation de la sécurité et de la consolidation de la paix sociale. Ce nouveau système vient appuyer plusieurs efforts déjà consentis, parmi lesquels la promotion des pratiques responsables sur les réseaux sociaux et dans les émissions d’expression directe. Selon Abdoulazize BAMOGO, « le technologie HMS apporte de l’efficacité et de la facilité dans le travail du CSC ».

Abdoulazize BAMOGO (à gauche) et Abdoul Aziz SIDIBÉ.

Cette cérémonie a été également le lieu pour le président du CSC de nommer un membre de la Coalition des jeunes acteurs pour le développement, Abdoul Aziz SIDIBÉ, ambassadeur du CSC pour la régulation participative des médias sociaux auprès de la jeunesse burkinabè. Ce dernier a exprimé sa reconnaissance et sa satisfaction en ces termes : « Nos sincères remerciements au président du CSC, Abdoulazize BAMOGO, pour cette distinction qui représente pour nous une invite à augmenter notre engagement pour le retour de la paix et la stabilité dans notre pays. »
Lire aussi : Contexte de tension sociale au Burkina Faso : le CSC forme les jeunes sur la bonne utilisation des réseaux sociaux

Un aperçu de l’appareil du nouveau système.

Dans sa prise de parole, le président du CSC a rappelé que c’est son prédécesseur, Mathias TANKOANO, qui a été à l’initiative de ce projet de modernisation du système de monitoring. Il a exprimé sa satisfaction au Directeur régional de l’Ouest, Évariste BATIONO, au vu de son engagement, en ces termes : « Vous avez donné une nouvelle image au CSC dans la région de l’Ouest, l’image d’une institution dynamique, plus proche des médias et qui s’investit vigoureusement auprès des autres acteurs étatiques pour relever les défis de notre pays.
Lire aussi : Burkina Faso : rencontre d’information et de sensibilisation des éditeurs et distributeurs télévisuels sur les modifications apportées au dispositif de protection des mineurs

La photo de famille.

Selon les commentaires de ce dernier, l’activité de ce jour « englobe deux actes : un acte de coopération internationale et un acte de transfert de technologie Sud-Sud ». La coopérative internationale avec le royaume du Maroc et le transfert de technologie, parce que ce sont les agents du CSC du Centre formés par les agents marocains qui ont installé le système dans la région de l’Ouest et des Hauts-Bassins.

D. Mouniratou GOUMBANÉ, Observatrice Civitac, Bobo-Dioulasso

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité